Nouveautés

Nouveautés par catégories

A la une !

A la une !

Un conte revisité à découvrir !

 projection le samedi 13 avril à 10h30

le réseau PASS'relle

La médiathèque d'Oberhaus-bergen fait partie depuis décembre 2011 du réseau PASS'relle, qui vous permet de fréquenter 32 bibliothèques et médiathèques avec le même abonnement.

Plus d'infos sur le site : www.mediatheques.strasbourg.eu


Pour plus d'informations sur la médiathèque d'Oberhausbergen consultez la page "Infos"

Horaires

Jour Matin Après-midi
Lundi fermé
Mardi fermé 16h-18h
Mercredi 10h-12h 14h-19h
Jeudi fermé 16h-18h
Vendredi fermé 16h-18h
Samedi 10h-16h

Un mot à dire sur...

Le petit mot que l'on partage quand ça nous plaît...

 

« A la ligne, feuillets d’usine » 

Joseph Ponthus (2019)

 

 

« A la ligne », c’est l’histoire d’un ouvrier intérimaire qui embauche dans les conserveries de poissons et les abattoirs bretons.

Ce livre est une plongée glaçante au cœur de l’usine, aux portes de l’exploitation inhumaine, d’une écriture cadencée comme le sont les lignes de production. Je n’ai jamais travaillé à l’usine, je ne sais rien des chaînes, des 3 x 8, des chaussures de sécurité, des hernies et des tendinites, mais surtout je ne sais rien de l’abnégation et de l’oubli de soi pour garder son emploi. La description de chaque journée est telle que l’on ressent la douleur de l’effort, le corps exploité, le bruit, la fatigue, les odeurs.

Malgré cela, le personnage vit parallèlement sa vie d’ouvrier dans les bras des auteurs latins, de Rabelais ou Dumas, de la poésie de Ferré, ou des chansons de Trenet, c’est ce qui le sauve de l’aliénation. Il partage aussi ses pensées pour sa femme, son compagnon à quatre pattes, sa solidarité avec les autres ouvriers, bref cet ouvrier sincère reste homme malgré le geste machinal ou épuisant.

Roman à découvrir comme un reflet de société.

Alice C – le 23/03/19

« Comme à la guerre »

dfg

Julien Blanc-Gras

fghj

ghjkl

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 75

cvbh

« Cette chronique de la paternité dans le Paris inquiet et résilient des années 2015-2018 réussit le tour de force de nous faire rire sur fond de tragédie. »

Voilà une phrase qui résume avec justesse ce roman. J’ai retrouvé avec plaisir Julien Blanc Gras (auteur d’In uteros, un roman bourré d’humour). Malgré un sujet dramatique, l’auteur nous fait voyager dans sa réflexion avec son style littéraire riche de justesse, de tendresse et d’humour.

Marion.P 09/03/19

dfg

rty